Les consommateurs sont
se familiariser avec les assistants vocaux.

Pour certains types d'informations, on peut même faire confiance aux assistants vocaux pour les recommandations de produit.

La majorité (54%) des consommateurs
Selon une nouvelle étude, les assistants vocaux font confiance aux interactions peu impliquées nécessitant un petit nombre de questions pour être résolues.

Pour les interactions à forte implication nécessitant de nombreuses
Selon cette étude, la plupart des consommateurs (55%) feraient confiance aux recommandations de produits formulées par un vendeur. Il s’agit notamment d’une enquête réalisée auprès de 12 000 consommateurs utilisant des assistants de conversation ou de chat et 1 000 autres.
cadres de diverses industries menées par Capgemini.

Cependant, les consommateurs craignent une «écoute passive» ou ce que leurs assistants vocaux écoutent.

La majorité (52%) craint que leurs assistants vocaux n'écoutent en arrière-plan de leurs conversations privées.

publicité

publicité

Près de la moitié (49%) des utilisateurs d’assistant vocal aux États-Unis, au Royaume-Uni et en France
et l’Allemagne ne font pas confiance aux assistants vocaux pour la sécurité de leurs données personnelles.

Les assistants vocaux doivent encore en apprendre un peu plus.

Près de la moitié (47%) des consommateurs
ne croyez pas qu'un assistant vocal est capable de les comprendre ou de comprendre leurs réactions.

Les consommateurs peuvent ne pas penser comprendre, bien qu'ils s'attendent à ce que l'assistant vocal écoute.



Source

www.mediapost.com

Leave A Reply